Qu’est-ce qu’on mange ?

Comme on a pu vous le dire précédemment, notre vie est presque faite de bacon et de sodas. Mais à part ça, et vu que parmi vous d’aucun-es s’intéressent à nos taux de cholestérol, voici… la vérité toute crue !

Tout d’abord nous possédons un petit frigo américain de kitchenette. C’est-à-dire, plus petit que Rome, mais plus grand que celui du minibar. Pas de quoi stocker du congelé (même pas un petit pot de glace, à notre grand regret). Mais de grands placards. On a fait du recyclage de pots (de yaourt) pour pouvoir ranger nos ingrédients.

Hyper beau. On notera la création d’un tiroir avec une boite de céréales. Parce que.

C’est vraiment dommage que les sacs à course créations de Chas qui Pique n’aient pas les oz et pounds. Et on a pas osé aller faire les courses avec nos pots de yaourt (parce qu’on ne sait pas si on a le droit, essentiellement, mais aussi parce qu’on fait les courses en vélo, et que ça commence à faire un bordel assez substantiel).

On fait nos courses pour la plus grande partie en magasin « bio » (quoi que cela puisse vouloir dire ici) et « local ». La majeure partie de la nourriture est de Californie. On alterne le Trader Joe’s (le commerce de Joe) et le New Leaf (nouvelle feuille). Les magasins bio et bobo pulluent ici : on peut acheter en vrac, pour pas plus cher qu’en grande surface. En plus c’est moins loin.

On aimerait aller faire le marché comme des beaux bobo bio qu’on est (presque). D’ailleurs, les marchés. Et bien c’est presque comme en France. Avec des cafés et des choses à manger partout. A Santa Cruz, il y a même un bar à huitres pour faire une petite pause dans ses achats.

Mais nous on est pas du genre à manger des huîtres, parce qu’on devient -presque- végétarien-nes. Je dis presque parce qu’Antoine a pas encore renoncé au bacon, et que Maryon se fait avoir ponctuellement dans les restaurants quand c’est pas marqué « viandasse » mais qu’il y en a quand même dedans.

Et du coup on innove dans notre frigo ! (à part quand Marine et Vivien viennent manger chez nous).

Oui, mais c’est parce qu’on essayait d’étrenner notre barbecue de terrasse.

Beautiful-father avait déjà vachement apprécié mes recettes avec du tofu en France. Il serait ravi de savoir qu’ici on peut trouver dans tous les magasins : du bacon végétarien (essayé, pas mauvais, avec des épices), du bœuf sans bœuf (testé, aucune similitude, mais pas mal pour la consistance), mais aussi du fromage sans fromage, du beurre sans beurre, des saucisses sans saucisse… Miam, tout un menu.

Comme tous les végétarien-nes on a pris un petit animal de compagnie qu’on aime et dont on prend soin :

Meet Basil.

Et on essaye de faire pleins de trucs divers et variés, sans four, tout électrique, avec notre cuit-riz et notre blendeur.

Et c’est parti pour un régal pour les papilles et la santé !

On a plus qu’à s’abonner à une AMAP et on sera tout à fait heureux-ses !

Regardez comme il respire la joie et la santé !

 

Rassurez-vous, on s’est trouvé un petit restaurant très sympa pas très loin de la maison pour manger plein de trucs gras MAIS végé…

 

2 commentaires

Laisser un commentaire