La baie de San Francisco

Lors de notre weekend à San Geronimo / Point Reyes (qu’on vous a raconté ici) on en a profité pour aller voir la baie de San Francisco, et le détroit « Gold Gate » (porte dorée, ou porte d’Or).

On avait vu des panneaux dont une avec mention « phare » ça nous disait bien.

Donc sur la carte, le trait dans l’eau, c’est le fameux pont rouge (le Golden Gate Bridge), et en dessous, San Francisco.  Nous on est allé-es en direction de Point Bonita.

Le gouvernement a eu peur que cette baie soit un point d’accès trop facile pour des ennemis. Il a donc fait placer des batteries d’armement (qui n’ont jamais servies). Pendant la guerre froide, des aires de lancement de missiles sont disposées un peu partout sur le territoire, dont là.

Le long de la route, on croise beaucoup de places fortes militaires donc, des baraquements, dont certains reconvertis aujourd’hui, en hôtel de jeunesse par exemple, ou en hôtel tout court, en musées, au milieu des parcs naturels.

Vous pouvez le voir, beaucoup de noms « militaires » : fort Barry, Bunker road, Battery, Missile Site…

Le site de missiles d’ailleurs, est le seul qu’on peut visiter aux USA (et il ne sert plus) (sauf si vous êtes plutôt pro théorie du complot).

Ces photos là, je les ai empruntées sur le site du parc. Nous ça ressemblait plutôt à cette ambiance :

Regardez on voit même le pont rouge.

Bon, il faut bien regarder.

genre là.

Bref l’endroit est assez fréquenté, du fait de sa proximité avec la ville et les chemins de randonnées à foison. Avec une ambiance militaire donc.

La batterie d’armement Mendel : elle a le nom du Colonel (Kerrrnel) Mendel. Il a été diplômé de West Point en 1852, et a commencé sa carrière dans la construction. C’est lui qui a supervisé la plupart des bâtiments dans la Baie Area (ça comprend ici, mais jusqu’à Monterey). Cette fortification ci a été finie en 1905 avec deux canons, et est restée en service jusqu’en 1943.

Elle est pas tellement entretenue et a l’air de servir pas mal de toilettes.

C’est pas le même bâtiment mais c’étaient ce genre de canon, qui n’ont en fait jamais servi à part pour des tirs de démonstration…

Nous on était plutôt venu-es pour le phare. Et quand on arrive, on voit ça :

En fait il faut attendre que la porte soit ouverte pour aller visiter ce phare. Pas de bol, on arrive pas au bon moment. On descend quand même voir si on peut forcer la porte, mais non. On fait alors le tour pour voir le phare :

On était un peu déçu-es, parce qu’il avait l’air sympa. Regardez-moi ça :

Le phare est nécessaire, parce que si une invasion de méchants est possible, c’est quand même très compliqué et dangereux pour y accéder. A cause du brouillard, vous l’aurez vu, et aussi à cause des rochers un peu partout, mais surtout pour le Brouillard. C’est le troisième phare a avoir été construit sur la côte Ouest en 1855. C’était d’autant plus important que pendant le gold rush, beaucoup de navires arrivaient par là.  Il y avait également d’autres phares, comme sur Alcatraz, et Fort Point (la pointe, mais du côté ville).

Ca faisait un peu comme ça en terme de balayage lumineux rose :

Je sais qu’il y a des connaisseurs(sseuses) alors, ce phare possède une lentille Fresnel. Mais comme toujours le FOG (le brouillard) les phares sont également équipés de signaux sonores (à l’époque à vapeur, aujourd’hui électrique).

Bon ça n’a pas empêché des bateaux de quand même se prendre des rochers et de couler.

 

Genre ce bateau là, qui a coulé en 1901, avec ses 128 passagèr-es et les membres d’équipage

Mais on vous racontera ça une autre fois !

Laisser un commentaire